Steet art destruction

Steet art destruction

Message to people who want street art for their living room.

Message à l'attention de ceux qui veulent des oeuvres de rue pour leur salon.

 

Let me start with 2 or 3 basics about street pieces :

- A street piece doesn't exist anymore once it is no longer up on it wall. It is a violation of the artist's rights (cf Visual Artist Rights Act in the USA) to remove a work of site-specific art from its original site as it is equivalent to destroying it.

- My mosaics in the street are not signed. They are just tiles that I bought in a common tiles or hardware store and are very easy to be perfectly replicated. Those pieces of mosaic will never be authentificated by a certificate.

- Nevertheless, in situ they have a big emotional value for some people who live near them, who pass by them everyday, or who discover them while travelling on the other side of the world.

 

People who selfishly want a street piece for their own private homes want it so bad that they prefer to ignore those basic truths I mentioned above. Let's talk to them about what they really buy when they buy a so called "street piece" :

"My" mosaics when up on the wall could remain in perfect condition for hundreds years, but they break nine times out of ten when somebody tries to remove them from the wall.
Therefore, the mosaics that the pseudo sellers offer are nine times out of ten just new tiles that they bought for a few euros in a common tiles store. If you are "lucky", they will be partially new tiles and partially "my" tiles...that I also bought in a common tiles store !
The worst part of this is that in order to "authenticate" what they are trying to sell you, they destroy the mosaic pieces that are in the streets. The idea is to demonstrate that they have the « real » one as the « real » one has disappeared. The street pieces are the victims of this trick...but you are fooled too !

As a conclusion, I would say that if you go and buy these pieces you selfishly take part in the destruction of a work which is offered to everybody in the streets but you are also ripped off as you will spend lots of money for some tiles that could have been bought and asembled anywhere by anybody...as you could have too !
Out of the streets, those plates of tiles can't be authenticated and don't worth more than the tiles that they are made of.

Here is a list of brands that I use so that you can "copy" my mosaics for your home without destroying the ones in the street : Opiocolor, émaux de briare, Grés céram, Simili, and Johnson for bigger tiles.

Thank you for your attention,

Invader

 

 


2 ou 3 choses à rappeler :

- Une oeuvre de rue perd tout intérêt hors de la rue. C'est d'ailleurs une atteinte aux droits d'auteur que de la retirer de son support/cadre originel, peut importe que l'oeuvre ait été installée avec autorisation...ou pas. Ceci est valable pour toutes les oeuvres de rue.

- Mes mosaïques dans la rue ne sont pas signées, elles sont composées de carreaux installés les uns à côté des autres, achetés dans des magasins de bricolage ou de carrelage grand public. Elles sont donc trés facilement reproductibles.

- Une mosaique arrachée à la rue ne sera jamais accompagnée d'un certificat d'authenticité.

- En revanche, dans leur environnement elles ont une grande valeur affective pour la plupart des gens qui habitent à coté, qui les croisent tous les jours ou les découvrent au cours d'un voyage à l'autre bout du monde.

 

Les personnes à qui je m'adresse sont celles dont l'envie de posséder mes mosaiques de rue les pousse à ignorer ce qui parait évident et que j'ai écris plus haut. Peut être que quelques précisions sur ce qu'elles achètent leur parlera d'avantage :

Mes réalisations qui peuvent durer des centaines d'années se cassent 9 fois sur 10 lorsqu'on essaie de les arracher de leur support.
Les personnes qui proposent des "pièces de rue", vendent donc 9 fois sur 10 des mosaïques recréées avec des carreaux qu'ils ont achetés pour quelques euros dans le premier magasin de carrelage venu.
Dans le meilleurs des cas, ce sont des pièces "mixtes", composées de carreaux qu'ils ont racheté et de carreaux que j'avais acheté...dans le premier magasin de carrelage venu !
Pour vous faire croire le contraire, ils détruisent les mosaïques qui sont dans la rue (avec photos à l'appui) pour arriver à cette absurde et fausse démontrastion : "vous voyez bien que c'est la vraie puisque la vraie n'est plus sur son mur ! ".

En conclusion, si vous achetez ces mosaiques non seulement vous contribuez égoïstement à la destruction d'un travail offert à tous, mais vous vous faites également avoir car vous payez cher des carreaux achetés et assemblés n'importe où par n'importe qui, comme vous auriez pu le faire vous même pour quelques euros. Hors de leur contexte (la rue), ces assemblages de mosaïque sont inauthentifiables et n'ont pas plus de valeur que les carreaux qui les composent.

Voici la liste des marques que j'utilise, ce qui vous permettra de reproduire mes mosaïques à l'identique sans détruire celles dans la rue: Opiocolor, émaux de briare, Grés céram, Simili, et Johnson pour les plus grand carreaux.


Merci de votre attention,

Invader


 

[June 8, 2015]